Boeuf bourguignon et des pâtes fraîches maison

20121120-195018.jpg

Le boeuf bourguignon, un plat mijoté de boeuf au vin rouge qui est un standard dans la cuisine française, est de loin mon plat préféré pendant les longs mois d’hiver. Le plus ? Même si la recette vous demandera un petit effort en temps et en cuisine, ce plat devient encore plus goûteux avec le temps et est même beaucoup mieux le 2ème ou 3ème jour. Et vous en aurez, des restes. On est deux, et on a facilement mangé 3 ou 4 repas copieux de cette petite merveille. L’autre plus ? Le jour où vous vous attaquez à ce plat, un odeur fort agréable pénétrera dans votre maison, vous donnant envie de voyager dans le temps et de savourer ce bourguignon tout de suite. Patience. Je vous promets que ça vaudrait le coup d’attendre deux heures de plus pour profiter un max d’un boeuf qui rechauffe et qui fond dans la bouche… 

20121003-134406.jpg

20121120-195011.jpg

Lors de mes débuts en cuisine en France, j’ai testé pas mal de recettes différentes en ligne, sans trop de succès. Enfin, un jour, un de mes meilleures amies m’a offert le livre de cuisine révolutionnaire de Julia Child “Mastering the Art of French Cooking.” Je savais que cette recette était the recette, et que je n’aurais plus à chercher au delà des pages riches en détail de ce livre de la taille d’une encyclopédie. Après de nombreux réalisations de cette recette (j’en ai déjà fait 3 fois cette année et décembre est à peine entamé !), j’y ai mis ma petite touche en ajoutant quelques ingrédients et en racourcissant quelques étapes. J’ai tout de même appris que la plupart des étapes qui semblent un peu farfelu ou gourmand en temps sont finalement très important, donc ne vous inquiètez pas, je n’ai pas perdu cette méticuleuse attention aux détails qu’avait Julia (j’espère !).

20121003-134412.jpg

20121003-134458.jpg

Enfin, et pas les moindres, il y a les pâtes. Je n’ai jamais dégusté un bourguignon avec d’autres accompagnements, mais Julia conseil des pommes de terre à l’eau ou même du riz. Je ne jure que par les pâtes, et même si vous utilisez ce qui se trouve dans votre placard, le tout sera un vrai régal. Si vous vous sentez d’aller un peu plus loin, je conseille fortement des pâtes fraîches, faites maison, même si la confection des deux dans la même journée serait du boulot. Si vous voulez tentez les pâtes que j’ai faites pour ce plat, il faudrait aller sur le site du fameux  Smitten Kitchen. Je n’avais jamais fait de pâtes de cette façon, mais la recette était facile à suivre, même si les étapes l’étaient moins. J’ai utilisé cette recette car j’avais beaucoup de jaunes d’oeufs après avoir utilisé que les blancs, et ça me semblait comme un bon défi. J’ai réussi tant bien que mal, et malgré les calories en plus par rapport à une recette traditionnelle où il y a moins d’oeufs, je vous conseil vivement de tenter l’aventure.

20121003-134418.jpg

20121003-134427.jpg

Boeuf bourguignon
Légèrement adapté du livre de Julia Child “Mastering the Art of French Cooking”
2 personnes pour 3-4 repas

Ingrédients:
200 g lardons
1 CAS d’huile d’olive
1-1,5 kg viande de boeuf pour bourguignon
4-6 carottes, coupé en rondelles
2 oignons, émincés
2 CAS farine
500 ml vin rouge
300-500 ml de bouillon
1 CAS tomate concentré
3-4 gousses d’ail, émincés
1/2 CAC thym ou herbes de provence
2 feuilles de laurier
200 g champignons de Paris, coupé en quartiers
6-10 clous de girofle

20121003-134433.jpg

La première chose à faire, c’est de préparer le boeuf, si besoin. Même si le gras de la viande fondrera lors de la cuisson, j’ai tendance à aimer un boeuf plutôt maigre. Si tel est votre cas, enlevez un peu du gras et coupez la viande en dès. Essuyez-les bien sur du papier absorbant avant de commencer.

Maintenant, commencer par chauffer l’huile d’olive dans une cocotte sur feu moyen/ vif. Préchauffez votre four à 225°. Une fois l’huile bien chaud, ajoutez les lardons et les faire revenir 2-3 minutes, jusqu’à ce qu’ils commencent à suer et dorer légèrement. Enlevez-les et mettez-les de côté dans un grand bol.

20121003-134439.jpg

Augmentez le feu légèrement et attendez que l’huile et le gras soient sur le point de fumer, puis mettez le boeuf, quelques morceaux à la fois. Essayez de colorer les morceaux sur chaque face et enlevez-les une fois colorés. Mettez-les avec les lardons jusqu’à ce que tous les morceaux soit colorés, rajoutant de l’huile d’olive en cas de besoin.

20121003-134444.jpg

Ensuite, sans rincer la cocotte, ajoutez les oignons et les carottes et mélangez souvent pendant à peu près 5-7 minutes. quand les oignons sont devenus translucides, rajoutez le boeuf et les lardons et assaisonez avec du sel et du poivre. Rajoutez la farine et mélangez doucement afin d’en enrober la viande est les légumes. Placez maintenant la cocotte au four, sans couvercle et pendant 4 minutes. Sortez la cocotte, remuez les morceaux et remettez-les à cuire 4 minutes de plus. Sortez la cocotte et placez-la sur votre plaque de cuisson. Baissez le four à 165°.

20121003-134452.jpg

La partie “active” de la recette est presque terminée ! Poussez tous les morceaux vers un côté de la cocotte, qui est maintenant sur feu moyen. Ajoutez le concentré de tomate sur le côté vide de la cocotte et laissez cuire 4 ou 5 minutes tout en le remuant (ce procédé donnera du goût au concentré). Ensuite, ajoutez l’ail puis le vin et assez de bouillon pour couvir à peine le contenu de la cocotte. Enfin, rajoutez les clous de girofles, champignons et herbes et portez le tout à ébulition. Maintenant vous pouvez placer votre cocotte au four avec son couvercle. Vous devrez la laisser au moins 2h30, voire 3h. Vérifiez le niveau de liquide au bout de 2h, en rajoutant un peu de bouillon, vin ou eau en cas de besoin. A la fin de la cuisson, la sauce se serait épaissi considérablement et collera bien sur une cuillère. La viande devrait être très tendre et se séparer facilement. Vous pouvez donc sortir votre cocotte et la laissez, couverte, sur un plaque jusqu’à l’heure du dîner. Si jamais la sauce n’est pas assez épaisse, continuez la cuisson sur les plaques afin de la faire réduire davantage. Rechauffez en cas de besoin avant de servir, accompagné des pâtes fraîches ou non, de préférence maison.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s